En 2024, l’association Les Moyens du Bord a convié l’artiste-designer Edgar Flauw à intervenir auprès des classes BTS Gestion et Protection de la Nature (GPN) du lycée agricole de Suscinio dans le cadre d’un projet d’Education Artistique et Culturelle (EAC).

Le projet

Le projet d’atelier de pratiques artistiques « Arpenter l’estran – Surfer la vague » s’inscrit dans une volonté de l’équipe pédagogique du lycée agricole de Suscinio à Morlaix d’interroger les élèves de BTS GPN sur la relation de l’humain au littoral par une approche croisée entre arts et sciences.

En tant que futurs naturalistes ou éducateurs à l’environnement, il s’agit principalement de combiner deux modes d’approche de l’environnement en pluridisciplinarité :

  • S’interroger, expérimenter, agir, ressentir et ajuster, par une approche sensible et expérimentale en ayant accès à une pratique de création artistique combinée à une pratique physique.
  • Observer, analyser et comprendre par une approche plus scientifique les spécificités du littoral (écosystèmes faune et flore) et plus précisément de l’estran.

Pour ce faire, l’artiste Edgar Flauw propose de « s’immerger dans le littoral » par une pratique minimaliste : le longe-côte. La découverte de cette pratique sportive est couplée par la création d’un objet artistique : une pagaie en bois. L’objectif est de constituer une collection de pagaies, façonnées à la main, qui seront testées lors d’une séance de longe-côte.

Les ateliers de pratique artistique se dérouleront du 11 au 15 mars 2024 au lycée agricole de Suscinio, ainsi qu’en immersion le long du littoral.

Restitution

Une restitution des ateliers de pratique artistique est prévue à la Maison Penanault (Morlaix) au mois de mai 2024 (dates à confirmer).
Les pagaies créées lors des ateliers y seront exposées, afin de les ériger en véritables objets de design et de révéler leur dimension artistique.

Plus d’informations à venir ultérieurement.

L’artiste nourrit une recherche personnelle s’inscrivant largement dans l’univers maritime tout en l’explorant sous l’angle particulier des cultures de la glisse aquatique. Si ces pratiques, usages, objets et déclinaisons sont au cœur de ses centres d’intérêt, c’est avant tout pour la pertinence qu’il accorde à cette pratique dans la construction d’une démarche créative riche qui cherche à porter un regard inédit sur des problématiques contemporaines. En effet, glisser c’est trouver l’équilibre entre soi, un objet, son environnement, cet équilibre étant sans arrêt remis en question par un élément en mouvement. Ces recherches se restituent sous forme d’objets, d’expositions, d’expériences documentées…

Edgar Flauw quitte néanmoins régulièrement ce territoire d’expression pour s’intéresser à d’autres contextes de création. Cet interstice lui permet d’explorer d’autres formes, temporalités et rapports hommes/objets. Mobilier urbain, micro-architecture, installation artistique, objets mobiles de production et d’échanges émergent alors avec le concours d’associations, de publics, de collaborateurs aux savoirs et savoirs-faire variés.

Retrouvez le travail d’Edgar Flauw sur son site internet.

Edgar Flauw

Artiste-designer, né en 1991 à Brest.
Titulaire d’un DNSEP design depuis 2015.

« Au-delà de mon intérêt pour une pratique nautique qui ne bénéficie pas d’une image aussi attrayante que celles du surf et ses dérivés, le longe-côte me semble être une activité idéale dans l’apprentissage du territoire et de l’élément marin dans son ensemble. En effet le longe-côte suppose un arpentage rigoureux de l’estran. Je vois dans la notion d’arpentage une dimension scientifique (la mesure, la quantification) s’associant à un aspect plus poétique (l’éternel rapport homme/élément marin). Ce constat me semble
être un bon point de départ pour développer une recherche artistique qui saura impliquer différents publics et partenaires, puisque le longe-côte se pratique de façon collective essentiellement. »

E. Flauw

Share This